Retour au bercail

Le confort Nord-Américain et le retour dans nos « affaires »est toujours apprécié.

IMG_1175

Revoir la famille, (c’était notre première longue absence depuis que nous avons trois petits enfants), devenait pressante. Ils grandissent si vite entre 0 et 3 ans ! Ce fut donc un grand plaisir de les revoir, de les prendre et de jouer avec eux. Le retour au travail se fait en douceur et nous reprenons une certaine routine. Josée a reprit la course à pied et Robert la nage en plus du vélo stationnaire, question de garder les acquis. Le goût de retourner au travail et de relever de nouveaux défis est bien présent. Nous sommes stimulé. Seul le froid et notre climat bizarre nous donne un peu de courbature. Vivement que la vraie chaleur arrive !

Oui, nous avons fait un très beau voyage. La forme est bonne, nous y avons laissé 6 à 7 livres de gras en chemin. La hanche artificielle c’est porté à merveille et notre santé globale est très bonne. Rien de bien croustillant à écrire et c’est tant mieux.

Avoir des projets, des idées et des rêves sont tout aussi essentielle au retour que pour préparer un départ. Rien de mieux qu’un nouveau défi pour éviter le blues du retour.

Bon été.

Dream – Plan – Do ,                    Rêve – Planifie – Agit

Advertisements

Dans la catégorie, c’est la fois ou …

imageC’est la fois ou Robert c’est trompé entre le tube de colle et le baume à lèvre ! Ça colle les babines!

C’est la fois ou Josée a oublié le frein à main pendant que nous roulions plusieurs km en monté et faux plat ! Ha la la !

C’est la fois ou Robert c’est encore trompé entre le tube de pate à dent et l’antiflogistine. Ça n’a pas le même goût!

C’est la fois ou Robert a été malade le 24 au soir sans boire trop de vinoimage

Journée de pluie, journée de repos

Depuis cette nuit, c’est le déluge en Patagonie. Heureusement au camping la Sirenas une cuisine est à notre disposition avec un poêle à bois qui aura pris deux heures a chauffer et internet !

  Si le confort est minimale, c’est quand même mieux que sous la pluie! Nous planifions donc l’itinéraire qui doit composer avec la route en construction qui ferme de 13 à 17h tout les jours. Nos deux premières journées sur la carretera furent ensoleillées et magnifiques. Même si les deux autres furent sous les nuages et avec de légères averses la route en vaut la peine. Il ne nous reste que 60 km de route de gravier en construction avant de rejoindre une grande section pavé de 150 km. Bientôt la carretera Austral sera complètement pavé de Chaiten à Coyhaique. 
  Puisqu’hier nous n’avions que 45 km de route pas trop difficile et surtout sans construction, nous nous sommes permit une petite randonnée.
  Plusieurs parcs en Patagonie sont de propriétés privé. Des philantropes tel les anciens PDG et fondateur des compagnies Patagonia et North Face, ce couple a investi pour protéger 2 millions d’acres. 
  La petite bourgade de Puyuhuapi (toujours difficile a prononcer) fut fondée par des Allemands en 1935. Village agricole et de tissage de tapis. De nos jours, le tourisme fait vivre la majorité des gens. Le coût des campings a presque doublé en un an et est identique d’un camping à l’autre. 
  La route comme ci-haut, n’est pas en construction et se roule très bien en tandem.  
 En espérant moins de pluie pour les prochains jours 🌥⛅️🌤☀️

On marche

Une fin de semaine au mont Mégantic. 51,21$

IMGP1389

Le sentier des cimes en amoureux. Deux pommes, deux bananes, deux barres tendres et deux sandwich.

IMGP1407

Le sentier du pain de sucre en famille. Ça n’a pas de prix

IMGP1408