Vietnam à vélo 2007

Après le voyage au Pérou avec sac à dos, nous voulions renouer avec le voyage à vélo. Nos vélos de montagne en acier avec les vieilles sacoches Montagnard acheté en 1984 feront l’affaire. Nous voulons y passer 6 semaines pour rouler du Nord au Sud. Le 15 Janvier 2007 nous atterrissons donc à Hanoi où nous avons réservé une chambre, un chauffeur est même à l’aéroport pour nous y conduire. Mais la vrai surprise est que derrière ce chauffeur ce trouve quatre amis du Québec. Ils viennent d’arriver du Cambodge avec leurs vélos et viennent rouler eux aussi quelques semaines au Vietnam. Belle surprise! Nous avons vite fait de joindre nos plans et partons pour Sapa et les montagnes du Nord en leurs compagnie.

Les papoutes au Vietnam

Les papoutes au Vietnam

 

La fameuse montée de 36 Km à 10% de dénivelé dans la brume commence bien cette promenade de quatre jours de cols en vallées jusqu’à Dien-Bien-Phu.

Montée à Sapa enveloppé de brume

Montée à Sapa enveloppé de brume

V0000107

La rencontre des peuples des montagnes qui arborent encore les habits traditionnels est fascinant.

_IGP0112 _IGP0147 _IGP9730

Josée admire les beaux habits. Les jeunes filles, elles ne sont pas convaincu de nos accoutrements?

Josée admire les beaux habits. Les jeunes filles, elles ne sont pas convaincu de nos accoutrements?

Beaux tissus à vendre.

Beaux tissus à vendre.

Les repas et la bière en groupe en fin de journée complète à merveille les journées sur nos montures. À Dien-Bien-Phu nous nous séparons de nos quatre compagnons qui n’ont pas beaucoup de temps pour compléter leur voyage, alors que nous nous désirons prendre un peu plus de temps. Nous les retrouverons à Ninh Binh juste avant leur départ.

_IGP0024

Nos journées se poursuivent et les rencontres avec les Vietnamiens deviennent un peu plus facile car nous ne sommes que deux au lieu d’un groupe. Les arrêts aux nombreux marchés et nos longues pauses du midi dans les petites gargotes complètent nos journées de vélo. Nous sommes maintenant amoureux du Pho, la fameuse soupe Vietnamienne.

Rencontre magique d'une montagnarde dans le nord du Vietnam

Rencontre magique d’une montagnarde dans le nord du Vietnam

V0000455

Arrivé à Nhin Binh nous partons pour une journée de tourisme à Tam Coc avec nos amis. Cette baie d’Along terrestre en vaut le détour.

IMGP1374

Depuis quelques jours nous allons de guest-house en guest-house recommandés. Non pas par un guide de voyage mais par les propriétaires eux-même. Nous n’avons qu’a demander une référence de gîte pour la prochaine ville où nous allons et immanquablement notre hôte a une adresse pour nous. Bon choix! Nos amis reparti pour le Québec, nous nous dirigeons vers la baie d’Along. Nous vivrons de merveilleux moments sur l’île de Cat Ba où nous ferons une randonnée pour traverser l’île par les montagnes et petits villages avant de revenir en bateau par la baie d’Along. Nous sommes très chanceux d’être les seuls autant en randonnée que sur l’eau. Les paysages sont magnifiques, le ciel est bleu, nous nous arrêtons même sur l’île aux singes pour le coucher du soleil avant de revenir pour un succulent repas de fruits de mer. La vie est trop belle!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Retour sur Hanoi avant de repartir, direction Sud et de rouler sur la national 1. Avec la circulation qui augmente de jour en jour, nous sautons dans un bus pour une centaine de Km entre Vinh et Dong Hoi. Nous roulons ensuite vers Hué la magnifique, cultivée et soyeuse. Josée en profite pour ce faire faire du linge en soie sur mesure, sûrement la seul fois ou je dépenserai 1 million pour du linge! Puis ce fut Hoi An la jolie, mais très touristique, trop, alors nous partons pour Quang Ngai où nous rencontrons une famille de Québécois dont trois enfants. Ils font un tour du monde à vélo. Nous passons une belle soirée en leur compagnie et nous promettons de nous retrouver à Montréal sous peu. La Hai Van pass entre Hué et Danang est formidable pour sa vue sur la mer.Nous partons de plus en plus tôt le matin, vers 6 hr, pour éviter la chaleur des après midis. En fait nous trouvons refuge au guest house entre midi et 14 h. nous prenons une douche puis une pause à l’air climatisé avant de ressortir pour visiter à pied les alentours. Le riz a déjà ici 30 cm alors qu’au Nord ils en étaient au repiquage. Aux petites heures du matin il y a peu de gens sur les routes, mais toujours un pépé ou une mémé qui veille au grains!

IMGP2017

Il y a aussi tous ces gens au parc ou au bord de l’eau qui font leurs exercices matinaux. Nous quittons la route 1 pour Jungle Beach, un havre de paix au bord de la mer. Un ciel bleu, les vagues, notre hutte avec vue sur la mer de Chine. Deux jours de farniente, de lecture, de bronzage et de baignade sans claxons.

IMGP2123

Nous voilà à Nha Trang où il y a de plus en plus de touriste dont beaucoup d’américains! Nous faisons le mauvais choix d’un restaurent qui offre des repas Américains. Le lendemain, jour de notre première expérience de plongé sous marine, je serai malade. En fait j’éviterai de justesse un dégât dans le masque, ouff. Sous l’eau c’est magnifique, une expérience a refaire.

IMGP2183

Avec le temps qu’il nous reste, nous décidons de prendre un bus pour rejoindre Saigon juste avant le Têt. Nous sommes le 17 Février et c’est le nouvel an Chinois. La fois dans l’année ou tous sont en vacance pour quelques jours. Présentement c’est le grand ménage, tout y passe, puis il y a les rues qui se décorent de fleurs et les gens qui sortent leurs plus beaux habits pour ce prendre en photo. Dans les ruelles qui sont en fait des prolongements des maisons, les gens jouent aux cartes, boivent et s’amusent jusqu’à très tard.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Notre plan pour les prochains jours est de visiter le delta du Mékong. On nous dit de prendre un tour organisé, sinon nous ne pourrons pas prendre de bateaux pour circuler dans le delta. Vrai et faux. Mais d’abord nous devons sortir de Saigon alors que tous veulent sortir de la ville pour rejoindre leurs familles à la campagne. Pour les premiers 45 Km nous roulons avec des millions de motos. Un peloton compacte avec deux cyclistes qui tentent de respirer. Nous roulons a peine moins vite que nos compagnons de route motorisés! Finalement nous pouvons quitter la route principale pour les petites routes et petits villages. Ouff on peut relaxer. Évidemment nous n’avons fait qu’a notre tête et nous n’avons aucune réservation de faite, ni pour les guest-house, ni pour les bateaux. Au premier bras de mer que nous voulons traverser par bateau, la réponse est non. Il fallait réserver depuis Saigon. Oui mais les Vietnamiens eux, ils doivent bien traverser? Niet, pas de réponse. Nous repérons finalement un guide Français qui nous indique comment faire. En fait l’embarquement pour les locaux est à un bloc de maison plus loin! Nous indiquons les villes où nous voulons nous rendre sur une carte dans le « bureau »et la gentille jeune fille nous les écrit en Vietnamien sur un bout de papier. Nous n’aurons qu’a montrer le papier au conducteur qui nous débarquera sans doute au bon endroit? C’est donc pour trois fois rien que nous circulons d’îles en bras de mer, alternant bateau et vélo. De toute façon il n’y a bien souvent aucune auto, que des sentiers. Le bonheur! L’abondance de fruits frais, aucun touriste, le calme, la chaleur des gens et de l’air.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous partons de plus en plus tôt, un peu avant le lever du soleil, et devons donc souvent réveiller le gardien qui dors toujours dans l’entrée du guest-house. Les marchés flottants sont beaucoup moins achalandé qu’a l’habitude, mais tout de même très plaisant.

IMGP2491

De retour à Saigon après 2400 Km de vélo nous reprenons l’avions pour 26 heures de cavale avant de nous retrouver au Québec sans nos vélos qui sont resté quelque part aux zétats! On nous les livrera une semaine plus tard à la maison avec nos bagages. Nous venons d’apprendre qu’il vaut mieux éviter les transfert court, surtout aux états-Unis!

En 2007 nous avions fait un petit blog que vous pouvez toujours consulter.

nomadesavelos.travelblog.fr

Advertisements