Chronique photographique :Du plus grand lac Mexicain aux sanctuaire de papillons Monarques.

Nous voilà au Lago Chapala, le plus grand lac du Mexique. Après avoir rencontré des Québécois par hasard sur le malecon nous sommes encore accueillis chez un hôte Warm Shower. Eduardo nous reçoit et nous fait visiter son jardin de cactus impressionnant !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Vivarium de cactus chez Eduardo.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Eduardo et Mario.

 

Une petite journée autour du lac pour une autre nuit chez Salvador (Igloo Kokolo) sur un terrain magnifique. Ce sera notre première nuit en Igloo! Salvador est aussi un Warm Shower, sinon les Igloo sont à 800 pesos (gratuit pour nous)!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Salvador et ses Igloos

Sur la route ou dans les villages voici quelques images.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Échange dans la rue.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

agave et tequila.

Des rencontres, encore une casa de Ciclista chez Rosendo . Un couple d’âge mur plus chargé que nous!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

À la cascade ciclista à Zamora

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

En route pour Zacapu, une très jolie ville, surtout le dimanche. Les messes se succèdent et nous nous mangeons au profit de l’église plus ou moins sur le perron de l’église.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sur la route par un beau dimanche.

Cette fin de semaine, nous pensions au Québécois au prise avec le froid, la glace et tout. Pour nous ce fut une superbe fin de semaine de vélo sur de petite route. Une belle balade à la campagne. Pour nous cela compense pour les sortie impossible de notre été de jardinier.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Tortilla de … divers légumes sur le perron de l’église.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Résultat mmm genre 50 pesos pour deux incluant les breuvages.

 Les petites routes sont fortes agréables vers le lac Patzcuaro et le village du même nom. Nous pensions y faire un tour de bateau mais il n’y a pas de service la semaine. Pas grave une journée de repos ne fera pas de mal ainsi qu’un lavage. Les rues du village sont toutes en pierres, jolie mais difficile sur la mécanique! Sans compter les fameux « topes »

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Vue sur le lac Patzcuaro

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Trop nombreux topes au Mexique.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ici dans l’état du Michoacan les professeurs manifestent. Contre la réforme, mais surtout ils voudraient leur maigre salaire du dernier mois! Insultés de voir le président se produire partout en hélicoptère avec une garde coûteuse tandis qu’ils ne reçoivent rien!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Manifestation des professeurs.

À Morelia nous sommes encore reçu en grand par Pedro qui nous accompagne au resto et le lendemain en ville avec Erika. Père et fils sont des triathlètes, Pedro père est à la retraite, ancien enseignant d’éducation physique et de natation. La maison est d’ailleurs aménagé pour donner des cours de natation aux petits.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Josée et Pedro avant la Gaspacho

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Merci à toute la famille.

Deux belles soirées avant de reprendre « LA route ».

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Magnifique section sur la route 15. Elle monte avant de redescendre.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Presque en haut à 3000m.

 

Les deux Pedro nous recommandent la route 15 en direction de Ciudad Hidalgo à travers le parc et les belles montagnes. Nous camperons à mi chemin à 3045 mètres avec une vue superbe. Les cyclistes comme nous qui campons « sauvage » vous le diront. Trouver l’endroit parfait pour passer la nuit est parfois difficile. On ne le trouve pas nécessairement à la bonne heure pour s’arrêter ! Mais cette fois la vie est gentille avec nous et nous repérons en fin de journée le site parfait avec une vue magique . Ça fait du bien après 1262 mètres de montée ! Évidemment il fera froid et les vaches passerons sentir la tente en pleine nuit mais ça fait partie de la vie et du sommeil interrompu!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Couché de soleil à 3045 mètres. Vue imprenable!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mille sommets ! Oui monsieur et merci à nos guides. Pedro et Pedro.

 

Pour clore cette chronique, El sanctuario Mariposa Monarca de El Rosario.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous avons pas mal bourlingué dans notre vie et vue pas mal de belles places mais ce sanctuaire nous a époustouflé ! C’est peu dire ! Un site protégé par l’unesco, ils ont même fermé la mine à l’origine du village d’Angangueo pour ne pas nuire aux papillons. Il y a des touristes bien sur, surtout des Mexicains mais cela n’enlève rien à la magie. Les mots manquent pour décrire l’atmosphère, le bruit de ses millions d’ailles. Impressionnant, un seul Km plus loin il n’y en a plus ! Ils doivent avoir tout un GPS pour s’y rendre depuis plus de 30 ans, minimum. Voici une chronique du Devoir

Nous en sommes donc à plus de 3000 Km et à mi-parcourt. Pour nous suivre et savoir où nous sommes vous pouvez toujours consulter l’onglet où sommes nous. À venir, des volcans, Oaxaca et le Sud.

 

 

 

 

 

4 commentaires sur “Chronique photographique :Du plus grand lac Mexicain aux sanctuaire de papillons Monarques.

  1. Belle chronique et belles photos ! Maman est magnifique au côté de Pedro et votre couche du soleil nous réchauffe jusqu’ici ( on en a besoin , ici vent glaciale depuis quelques jours) . Xxx Eva

  2. Ping : Nos plus belles routes au Mexique. | nomadesavelos

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s