Cambodge 2009

Galerie photos du Cambodge

Dimanche 18 janvier 2009

Les belles routes de la Thaïlande sont belle et bien derrières nous. Après 50 km de route neuve la première journée, oui monsieur! Voilà que nous entrons dans la construction pour un bon 70 km de tout, sauf du bitume. Du sable, de l’argile bosselé et dur comme du béton ou des nuages de poussière, de la boue et on a même eu une douche par le gars sur le camion qui arrosait la route, merci ben ! La circulation n’est pas trop dense, heureusement. L’an prochain la route sera très belle ! Avis aux cyclistes. Mais pour nous ce fut 113 km pour nous rendre à Siem Reap dont 70 hard! Par contre à l’entrée de la ville nous sommes pris en chasse par deux jeunes Québécois fringuants à vélo. Nous trouvons pension ensemble et nous visitons les temples aussi les jours qui suivent. Belle rencontre, merci !

Dimanche 18 janvier 2009

Tout en visitant les temples, oups ! Les freins collent ? Et oui la roue arrière, neuve depuis l’Allemagne, est fendue ! Suite de la route? Fatigue ? L’avion ? De toute façon elle est capout. Alors quoi ? Ben on fait le tour des “boutiques” de vélo et de ceux qui en loue. C’est pas facile de se faire comprendre, ils voudraient bien gonfler le pneu mais ne comprennent pas trop pour le reste. Au bout d’un certain temps, chaud, au big market, nous trouvons une … “shop” de vélo. Des milliers de vélos usagés qu’ils remontent et peinture, même les rayons ! D’abord la dame qui semble la patronne, ne parle pas plus de trois mots anglais dont “no”, nous gesticulons. Elle téléphone au grand patron qui parle un peu l’anglais. Il comprend mon problème mais ne voit pas la roue. On s’entend pour que je prenne une jante dans le tas et des rayons au besoin, 15 $ US. Ben trop, mais on a pas trop le choix ! Ils veulent faire ça eux même, mais n’ont jamais démonté une roue avec des vitesses et un frein tambour ! Nous nous attelons donc à la tâche. Évidemment nos rayons ne font pas sur la “nouvelle” jante et Josée doit chercher dans la boite à rayons pour trouver, juste un peu plus long et pas trop rouillé. On a pris la longueur au pif. Ils n’ont pas d’outils, le dérive chaîne les a bien amusé ! J’ai dû fabriquer un fouet pour enlever la roue libre, même pas d’étaux pour enlever le frein (Drum Brake). Un marteau et un poinçon ça sert en ta ici.C’est donc moi qui ai remonté la roue.

Espérons que ça tienne la route! Nous sommes confiant, tout est presque pas trop vieux et si on se fit à tout ce qu’ils transportent sur leurs vélos ça devrait tenir. C’est du “no name” made in Indonésie … c’est sûrement bon ! On a fait un road test de 40 km sans les bagages et ça va.

Dimanche 18 janvier 2009

Grandiose visite de la huitième merveille du monde. La palme va à Bayon dans Angkor Thom, où nous sommes au levé du soleil pour voir tout ces visages ( 108 ) s’éclairer un à un. Le site est géant et il faut vraiment une bicyclette pour faire le tour, si possible en bon état !

mercredi 21 janvier 2009

Quand on dit frais, on veut dire vraiment frais!

On commande deux “Coconut Fruit Shake”, sans savoir. Les filles partent chercher les noix de coco, les coupent, les passe au blender. une demi heure de travail à deux ! pour 2000 riels ! C’est vraiment trop bon.

En passant on ne veut pas être millionnaire on veut juste vivre comme des millionnaires. Alors notre budget est de 100 000 par jour ! Tien toé ! Une chambre d’hôtel à 20 000, pas de problème ma belle, y’a rien de trop beau.

Mercredi 21 janvier 2009

C’est pas pour se plaindre, mais “fait chaud”, comme dirait notre ami Clément !

Tu dois bien avoir 2 ans maintenant, comme le temps passe, on t’embrasse bien fort et Éloïse aussi.

Quand une vieille vessie comme moi n’urine que deux fois par jour, c’est qu’y fait chaud ! Quand t’as chaud dans tes babouches à 19 h. c’est qui fait chaud. Quand tu ne demandes plus si ils ont des douches chaudes à l’hôtel, c’est qu’y fait chaud. Sur le toit du bateau, avant hier, comme on cuisaient bien, j’ai même dégonflé les pneus pour pas qu’ils éclatent !

On a vu un gars avec un chandail des Nordiques sur le bateau, ça fait ben drôle! Salut Mathieu et bonne route avec ton frère.

Bonne fin d’hiver, pis le ski est-y bon au Québec au moins?

Vendredi 30 janvier 2009

À Kompong Chhnang nous prenons un jour de repos qui se transforme en journée de rencontres. Au temple bouddhiste en haut de la colline nous sommes accueillit par les nones et les moines. Une avant midi et un repas avec eux, spéciale. Nous voulions entrer en contact, on a même servit le repas aux moines. Le lama ma donné deux livres, “nourriture pour l’esprit” et nous a invité à coucher le lendemain. 

Nous rencontrons au Cambodge plus de touristes qu’ailleurs, surtout des Québécois! Le soir même c’est Françoise et son père Jean, à vélo eux aussi. Puis Math à Phnom Penh et on nous dit que ce sera pire, ou mieux au Laos!    Quoi? On dirait que tout le monde est parti faire le tour du monde à vélo! C’est pour ça la récession ! Bref on rencontre beaucoup de gens, c’est toujours intéressant et instructif.

Avant hier c’est dans une famille Cambodgienne que nous passons la journée et la nuit. Kunthea, 20 an, nous invite à sa maison dans un bon anglais. OK. Rencontre familiale puis invitation à coucher. Encore OK. Nous visitons un temple avec elle puis en après midi c’est la visite de l’école privée où elle enseigne pour payer ses études de fin de semaine à l’université. On parle avec les jeunes et on enseigne finalement un peu de français. Quand même ! 

Hier sur la route nous croisons 5 cyclistes en  sens inverse, évidemment on ne croise jamais ceux qui sont devant ou derrière. Comme nous sommes sur les petites routes non pavé, oui encore! Nous avons droit au millions de hello des jeunes et des grands. Le Cambodge et ses sourires.                  

Vendredi 30 janvier 2009

Sortie de Phnom Penh côté Mékong et terre battue. Nous avons choisit les petites routes, plus jolies, plus typiques, plus près des gens mais aussi plus poussiéreuses ! Crème solaire, chaleur, sueur et poussière font une belle pommade sur notre peau d’un beau rouge terreux. Pas besoin de bain de boue, mais d’une bonne douche froide en fin de journée. La route est splendide, les gens sympathiques, vive le Cambodge rurale. Sur 250 km de route, 155 étaient en terre ! On a un petit “motton” de poussière dans la gorge et les dents grincent bien. Nous sommes donc à Krathie le long du Mékong. Encore 200 km et nous serons au Laos, parait que la route est neuve, mais on trouvera peut-être une petite route bucolique? Demain 140 km au menu, parait qu’il n’y a rien entre ici et là! 

En passant la roue tien bon.

Samedi 31 janvier 2009

On vient au Cambodge surtout pour les gens, leurs sourires spontanés. La douceur des gens, incroyable quand on pense  au passé. Un pays très jeunes, il y a des bébés ici, Ho la la. Plus de 50% ont moins de 16 ans! On y viens aussi pour les temples, surtout Angkor évidemment. Après il y a le Mékong par les petites routes et le long de l’eau en générale. Notre coup de coeur va à la dernière semaine le long du Mékong entre Phnom Penh et Sambor, par les toutes petites routes de terre si près des sourires. 

Samedi 31 janvier 2009

On dit des niaiseries, ouaip ben après la ride d’hier, on a ben le droit.

Parlant d’hier, mmm, 33 degrés à l’ombre, pas d’ombre sur la route, juste un petit vent chaud de face et du plat, faux plat sur 150 km. On a bu, bu et bu de l’eau bien chaude ( y’on pas de frigo, nous non plus)! Alors comme les 110 derniers étaient plutôt moche, on a le temps de penser. D’abords le paysage sur fond de brûlis et de champs en friche ou de boisés ravagé n’a rien de bien beau. Faut quand même se rappeler que la guerre n’est pas loin derrière et ces champs on dû être abandonnés pour les 40 dernières années. Avec tout les enfants qu’ils ont, des masses, ils ont besoin de reprendre la culture. Bon bon pis les niaiseries ont commencer avec Josée qui a des goûts de bouf. Comme une grosse lasagne et un grand verre d’eau minérale vraiment froide ou un gros morceau de gâteau au chocolat avec de la crème glacée, des crêpes et un vrai café. C’est bon des “fried noodle ou du fried rice, mais là ça fait un cr…. de bout qu’on en mange. Pis ici comme y’a pas trop de légumes, y mettent du porc partout ou les entrailles de j’sé pas QUI dans la soupe!  Un petit serpent en brochette avec ça, ou des oeufs cuits dur? Ouaip ben les fameux oeufs sont en fait des fétus de petits poulets déjà bien formé,avec le bec pis tout, herk ! Non merci. On se traîne quand même un pot de beurre d’arachides, au cas ou!  

Je me cherche des pantalons Khmer pour hommes, mais c’est rare ils portent tous des copies de jeans américaines, mais Josée pourrait avoir facilement l’habit de la femme, oui le pyj. Le pyjama est l’habit national de la femme. Au marché, à moto, avec une tuque à 33 degrés, le pyj est toujours de mise. Une vrai beauté et confo ! En vente partout. Puis il y a le Krama, un foulard carrelé qui sert à tout. Sur la tête, autour du coup, à la taille, comme serviette de bain et jupe pour homme. Ça on en a !

Les deux éléments essentiels au Cambodgien sont le cellulaire et la moto, du plus jeunes au plus vieux et personne ne marchent, même pour 500 mètres. 

Pour la chronique de char, y’a rien a dire. Toyota camri près de la Thaïlande et des grands centres ou moto, point final. Oui la camri viens dans plusieurs couleurs quand même. Après il y a les GROS, les hummers, les Toyota Landcruiser et les VUS Lexus. Tous hors de prix sauf pour la mafia, le gouvernement et les ONG. Là chu pas ben fin, mais on a vu ici plus de Lexus et de grosses Toyota que n’importe où ailleurs dans le monde. Quel contraste, la corruption est frappante et choquante. 90 % de la population est à moto, les autres n’ont pas de moto ou ont un gros CHAR.

Pour voir la galerie photos

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s