L’aventure de notre arrivée à Glasgow, Écosse.

Ça commence par ne pas dormir sur le vol de nuit du 26 au 27 avril parce que les trois petits vieux derrière nous parlaient et riaient sans arrêt. À la sortie de l’avion, les bagages sont manquants, tous. Pas non plus d’agent de Air Transat dans le coin. C’est donc chez Swissair que nous complétons un formulaire de perte de bagages. Nous joignons quelqu’un au téléphone des plaintes de Air Transat qui nous réfère à des numéros de téléphone ou il n’y a que des messages enregistrés disant de remplir un formulaire en ligne. Ce que nous faisons. Première chose nous achetons une carte SIM à 40 pounds et finalement nous quittons avec le bus vers le centre de Glasgow. Au centre ville nous tournons un peu incapable de nous concentrer. Destination café. Le premier trouvé s’avère un Starbuck. J’y dors 15 minutes alors que Josée veille. Puis nous partons vers notre hôte warm shower au 34 Annan Drive. Le gars à l’info-touristique nous indique de prendre la bus #60, pourtant Margo disait la 267. IL me montre sur la carte le parcours de la 60, ok c’est bon. Nous nous rendons à la maison et passons par l’arrière comme mentionner pour trouver la clé qui doit être dans une boite à clé. Nous avons même le code. Nous cherchons sans trouver la boite à clé. Je texte Margo qui travail et nous attendons dans le jardin arrière. Josée dors sur le sol du patio une demi-heure. Moi je fouille un peu partout et tente même le code avec les cadenas du cabanon sans réussir. Margo nous téléphone juste au moment ou une dame ouvre la porte arrière de la maison. Visiblement ce n’est pas Margo qui est devant moi. Constat, il y a deux 34 Annan drive à Glasgow. Margo m’avait dit d’entrer le code postal, ce que je n’ai pas fait, évidemment. Constat #2 nous sommes au nord-ouest du centre de Glasgow et Margo habite au sud-est ! Prenez le train qu’elle me dit et entré le code postal. Petite marche pour prendre le train qui arrive en même temps que nous. Je demande à une fille si c’est le train pour Glasgow ? Oui dépêchez-vous. Je peux prendre des billets à l’intérieur du train ? Bien sur. Good. Le gardien passe pour vérifier les billets, je lui dit où nous voulons aller avec le bon nom de cartier. Ha le train pour cette section est en réparation, vous devrez descendre à … et prendre le bus qui fait la liaison. Vous savez où débarquer ? C’est la même fille qui répond qu’elle va nous indiquer. On doit avoir l’air pas mal perdu ! Une fois au bus je sympathise avec le driver en lui contant notre journée de marde. Il dit qu’il me fera signe quand descendre du bus. Il nous reste une petite marche, heureusement qu’il fait beau soleil. D’ailleurs le chauffeur nous dit d’en profiter, l’été ne dure que quelques jours ici !

Arrivé chez Margo nous trouvons la fameuse boite à clé et le chat qui a faim, il est 18 heure et notre avion est arrivée à 6:30 ce matin. Toute une galère. Avec ça nous n’avons toujours pas parlé avec une personne chez Air Transat. Nous remplissons le formulaire en ligne pour la 2ième fois car à l’aéroport Josée avait réussi sur son cellulaire mais on ne sait jamais ! Après la rencontre avec Margo qui arrive un peu plus tard nous mangeons une lasagne et nous nous couchons. Après avoir dormis une heure nous commençons a tourner et l’estomac est à l’envers. Je capote littéralement en pensant à divers scénarios tous plus mauvais les uns que les autres. Josée ne dors pas mais est plus Zen. Il est passé 22h, Josée consulte quand même les e-mails. Air Transat a répondu qu’ils ont bien reçu notre demande et que « votre bagage devait voyager le 29 avril pour vous être livré » qu’ils sont désolé et bla bla bla. Ouff parce que sur la demande nous avions une confirmation qu’ils avaient reçu la demande et qu’il faut compter deux semaines pour le traitement ! La je capote moins. Nous sortons nos livres de lecture avant de finalement nous rendormir. Fin de la journée de marde. En principe à partir de maintenant ça devrait mieux aller. Difficile de faire pire. Par chance notre hôte warm shower, Margo est super gentille et nous invite à rester le temps que ça prendra. Et à notre grand plaisir elle parle français.

Le 28 et le 29 nous visitons Glasgow sous le soleil, c’est l’été. 

La nuit du 29 au 30, le cerveau fait encore des tours sur lui-même ! Le 30 c’est l’attente. À midi nous n’avons toujours pas de nouvelle. J’ai finalement rejoint quelqu’un chez Swissport à l’aéroport de Glasgow. Elle ne peut me répondre mais fera le message et on me rappellera. Chez AirTransat mon mail est toujours sans réponse. Vers 14h c’est Margo qui reçoit un téléphone du superviseur des bagages de l’aéroport pour lui dire que les bagages sont en route sauf le tandem car il n’entre pas dans le camion de livraison. À 16h un autre livreur nous livre le tandem. Aucun dégât. La perte de bagages est probablement dû à notre transfert de 23 heures à Toronto. Heureusement en plus des tracking des colis nous avions des photos, ça aide des photos.

Il ne nous reste qu’à tout assembler et quitter notre hôte warm shower demain matin. La route planifiée est complètement modifié suite aux recommandation de Margo. 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Avec Margo dans son jardin.

Aventure à suivre !

10 commentaires sur “L’aventure de notre arrivée à Glasgow, Écosse.

  1. Hé! ben! Tout un début de voyage! Qu’est-ce qu’on comprend vos angoisses! C’est la partie la plus difficile du voyage pour tous les cyclistes qui doivent prendre un avion, je pense. Maintenant, bonne route et profitez bien de votre retraite sur 2 roues! Au plaisir!

  2. Aie aie aie! Toute une histoire! Bonne route demain; Faites-nous un beau tracé, on devrait passer par Glasgow dans 3 semaines

    Normand et Helene

  3. My god! Ça me rappelle des souvenirs…mais moi c’était moins compliqué. Vaux mieux avoir la schnout en partant pendant qu’on est entre bonnes mains. Puisque vous êtes maintenant « baptisés » pour les pépins, le reste devrait bien se passer. Bonne route !

  4. Ouf!!! Que d’émotions!!! Tout est bien qui finit bien. Le stress est derrière vous, il ne vous reste qu’à profiter du beau temps anglais et aussi à pédaler un peu…. Bon voyage et que la force soit avec vous!

  5. Nous avions eu nos bagages de perdus lors de notre départ pour notre tour du monde. Mais c’était avec Corsair. 5 jours d’attente. Une chance, ce fût que le seul gros problème encouru. Bonne continuation.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s