Chronique de malaises là où le Mexique est plat, chaud et festif .

Musique recommandé pendant la lecture. Angela Aguilar, La llorona.

Une fois sortis de Palenque la topographie est plane et la chaleur y est redoutable. Plat ne veux pas dire facile ! Si nous avons eu très chaud lors de plusieurs montées au Chiapas et avant, notre santé déjà hypothéqué par les efforts a flanché sous les 40 degrés des plaines. D’abords Josée du abdiquer le long de la route et nous dûmes prendre une autobus pour nous rendre à Campeche en plein festival où nous peinons à trouver un gite ! Deux jours de repos total avec ré-hydratation.

IMG_0480

Uxmal et l’horizon

Puis nous reprenons la route vers Uxmal que nous visitons. Beau site Maya, belle conservation des lieux mais nous préférons quand même Palenque.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

journée du vélo à Merida

Destination Merida où nous sommes encore en plein festival ! Une des belles villes coloniales du Mexique avec rue piétonnière et même une rue pour les vélos seulement, un dimanche par mois.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le couvent de la ville jaune à Izamal.

Nous repartons vers Izamal, la ville jaune et le couvent San Antonio de Padua. C’est maintenant au tour de Robert de souffrir de déshydratation bien que Josée ne soit pas forte non plus. Une autre journée de repos et de beaucoup liquide. La fin du voyage est pénible sous cette chaleur et la fatigue.  Sommes-nous moins résistant à la chaleur que dans notre jeunesse ? Il faut bien avouer que les paysages sont moches. Les routes des états du Yucatan, de Palenque et de Quintana Roo ne figurerons pas au registre de nos plus belles routes.Depuis Merida jusqu’à Tulum nous aurons non seulement une chaleur suffocante mais un vent de face (pour nous rafraichir) tout le long. Ça donne beaucoup de temps pour réfléchir ! Méditation active !

L’arrêt à Valladolid est beaucoup plus intéressant que prévu. Nous y passerons deux jours dans un camping en pleine ville. Il y a aussi une fiesta, celle de la danse ! Il faut dire qu’au Mexique les fiestas ne sont pas rares et que tous semblent apprécier et y participent activement. Ça fait parti du caractère festif et joyeux de nos amis Mexicains.

OLYMPUS DIGITAL CAMERANous passons nous baigner dans deux cenotes et visitons une maison rénové par un couple d’américain philanthrope. Maison coloniale dans une ville coloniale rénové de font en comble pendant presque 10 ans. À voir. Casa de los Venados .

54522823_1076526385888239_9128428146939396096_n

Murale de squelette au plafond.

Il faut bien parler de la Catrina, un personnage très important au Mexique. Cette dame squelette portant généralement un chapeau chic représenté par les peintures, sculptures et autres représentations entre autre de Diego Rivera, mari de Frida Kahlo pour un certain temps,  sont destiné à rappeler que les différences de statut social n’ont aucune importance face à la mort. Nous aurons beau avoir les plus beaux habits, la plus belle voiture. Quand nous ne serons qu’un squelette … Il va sans dire que Frida et Diego sont devenu eux aussi des personnages importants aux yeux des Mexicains. En témoignent tout les « stand de souvenir ». Le squelette est devenu très en vu ici et la Catrina est pas mal galvaudé.

54256564_2303103739728314_7385138446622261248_n         Cartina y Catrin ou Josée et Robert au salon de la casa. Déshydraté vous dites ?

Il ne nous reste qu’une grande étape de 114 Km pour rejoindre la plage de Tulum et terminer la traversée. Nous pensions prendre deux jours mais nous avons hâte de voir la plage et de nous reposer, nous le ferons en une seul étape, la plus longue du voyage. Si la plage est bien là, la ville a bien changé depuis notre visite en 2011. Nous ne sommes plus au Mexique mais bien à « Gringo Playa ». Il ne reste que quelques rares campings pour tentes en bord de plage, le reste est inondé de bars et d’hôtels. Le bord de la route, côté mer  entre Tulum et Playa Del Carmen (qui a aussi bien changée) est privée et sous surveillance. Incroyable ! À Playa del Carmen, notre presque destination finale (nous nous rendrons à l’aéroport de Cancun à vélo) nous prenons un appartement avec cuisine un peu en retrait du centre touristique. Repos, de toute façon il n’y a pas grand chose d’intéressant ici sauf la plage, et encore ! Il y aurait bien le « Nightlife » de toute la côte qui lui est très couru ! Sauf pour nous.

55764226_2190481254537167_1118029856014073856_n

Cette traversée est la première étape de trois. Une trilogie ! Il nous reste donc la traversée du Canada en été (donc à notre retraite) et celle des USA  quand Monsieur Trump n’y sera plus le président ! Ce sera intéressant de comparer les trois aventures. Accueil, environnement, coût, paysages etc…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Cette chronique n’est pas la plus glorieuse, joyeuse ou époustouflante mais c’est aussi ça un voyage à vélo. Tout n’est pas toujours « Tellement Hot ! » Et comme on dit « when the going get’s tough the tough get going ».

Les effets pervers de la déshydratation sournoise à long terme : Mal de tête fréquent, diminution de l’élasticité de la peau,  petits étourdissements, manque d’appétit, soif extrême, éventuellement diarrhée et mal de coeur. Rendu ici il y a un déséquilibre des sels minéraux. Il faut boire de l’eau mais aussi des électrolytes pour rétablir notre équilibre et se reposer au frais, si possible ! Il va sans dire qu’il est beaucoup mieux de bien s’hydrater continuellement. Sur de longs trajet sous la chaleur cela devient compliqué. Le liquide que nous portons devient chaud en peu de temps et difficile à boire, les ravitaillements eux peuvent se faire rare.

À suivre dans les prochaines chroniques : Nos plus belles routes au Mexique. Nos statistiques et plus.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s