La redoutée route 199 du Chiapas

Cette route du Chiapas entre San Cristobal et Palenque demeure contestée, redoutée, pleine de revendications, de litiges et bien sur d’incidents déplorables. Tous redoutent les trop nombreux « topes » qui nous ralentissent et nous exaspèrent mais les opinions divergent sur la sécurité. Avant d’entreprendre cette aventure de trois jours et de 230 Km de verdure en montagne nous avons posé bien des questions. Avant même que deux cyclistes ne perdent la vie dans cette région les heurts entre les Zapatistes et le gouvernement, voir le reste du monde, était bien connu. Hors il semble, heureusement que depuis l’ élection  du nouveau président les choses se calment. Il y aurait moins de corruption, ce qui permettrait à l’argent de ce rendre dans cette région qui en a tant besoin. D’où l’arrêt ou la diminution des barrages, cordes tendus et quêtes de toutes sortes. L’autonomie de la région est aussi un très grand enjeu. Au départ les Zapatistes étaient contre le premier accord du libre échange entre le Canada-USA-Mexique et de la mondialisation. Ce n’est donc pas d’hier! Positif et croyant en la nature humaine nous primes la décision de la rouler, comme bien d’autres avant nous et espérons le comme bien d’autres après nous. Car cette route entouré de montagnes luxuriantes nous menant à la jungle des ruines Maya de Palenque en vaut vraiment la peine. Une des plus belles du Mexique, au risque de nous répéter! Seulement trois ou quarte cordes tendus par des femmes et enfants qui tentaient de vendre des bananes. Rien de bien malin! Comme ailleurs nous avons mangé en bord de route, dans de mini restaurent et avons couché à l’hôtel ou en « cabana » et comme ailleurs nous ne roulons que de jour.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

École Zapatiste autonome

Encore un endroit où les photographes ne sont pas trop bienvenu!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Broderie en bord de route et vente de végétaux.

Pause midi pour manger de bons empanadas et boire du liquide froid car en perdant de l’altitude depuis San Cristobal nous gagnons beaucoup de chaleur et d’humidité surtout.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Resto/dépanneur/… On y mange bien.

En fin de deuxième journée et après une vertigineuse descente nous voilà au site des cascades d’Agua Azul que nous visitons lentement. Demain matin nous avons déjà planifié remonter en camion la descente de 4 Km pour retourner sur le chemin principale et nous rendre à Palenque.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Cascades d’Agua Azul

Le long de la route.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Vente trottoir

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les plaines et l’élevage devient plus présent mais l’humidité et la chaleur augmentent!OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les gens marchent beaucoup plus en région que dans les grandes villes. ILs sont aussi moins gras. Mais le mieux est encore de se rendre au travail à vélo, de récolter du maïs à la main et de retourner à la maison tôt pour éviter la chaleur de l’après midi.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mobilité durable !

Nous demeurons tout près du site Maya à El Panchan dans une « cabana » où tout reste très humide et où la faune et les insectes peuvent être bruyantes. Faut dire que les singes hurleurs sont impressionnants.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sentier luxuriant vers le site Maya

Ce site entouré de verdure est surement un des plus beau.

53718337_336715983614045_8441964503272259584_nHasta luego.

Un commentaire sur “La redoutée route 199 du Chiapas

  1. Ping : Nos plus belles routes au Mexique. | nomadesavelos

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s