Trois petits tours et puis s’en vont

Cette année nous caressions le projet de partir quelques jours avec chacun de nos trois petits enfants. L’idée étant de partir à vélo avec un enfant à la fois pour trois ou quatre jours en autonomie complète et en camping sans leurs parents, évidemment. Dès le début de l’été nous fixons un premier départ avec Léopold, le plus vieux, 8 ans. Sa mère nous laisse son fils à notre maison de Drummondville et nous, nous retournerons chez eux à Montréal à vélo.Griffintown nous voilà. Josée sera seul sur son vélo tandis que Léopold et moi ferons un duo sur le tandem. Une fois la selle au plus bas et un doublement des pédales ses petites jambes se rendent aux pédales et nous sommes prêt à partir.

C’est un départ

La piste cyclable La Campagnarde nous mènera à Acton Vale où nous camperons au camping de l’ile enchantée. Bien sur nous avons fait une pause à Wickham pour manger et jouer au soccer et bien d’autres petites pauses pour reposer le petit popotin peu habitué à être en selle si longtemps !

Au camping, après une petite baignade dans la piscine nous mangeons ensemble avant d’aller voir le match du Canadien sur grand écran extérieur svp, merci et avec des bonnes chips. Il faut dire que le grand père et le petit fils s’accordent bien pour les chips.

Le deuxième jour, après avoir fait et mangé une bonne Banique Amérindienne (pain) nous partons en direction du parc national de la Yamaska où ils sont bienvenue cyclistes. En route il y aura la longue route plate comme dirait Léo puis le village de Roxton Pond où nous dégustons une énorme Poutine à trois et il en restera, ouff ! Heureusement après pareil repas nous n’avons pas long à rouler et nous passerons quelques heures à la plage au bord du lac, qui est en fait le réservoir Choinière.

Au troisième jour la pluie s’invite généreusement si bien qu’après une pause crème glacé à Granby nous changeons notre itinéraire initial de Chambly pour St-Pie là où habite notre autre fils et les cousines de Léopold. Avec les mains ratatinés et un détour inutile de 12 km suite à mauvaise information de la madame en camion nous arrivons sous une pluie battante chez François. C’est avec bonheur que nous avons profité de l’intérieur pour l’après midi et la soirée.

Nous passerons quand même la nuit sous la tente avant d’entreprendre la dernière journée qui nous mènera peut-être à bon port car il reste environ 80 Km ! Doute ! Au matin nous affrontons un super vent de face, comme si on en avait besoin ! Arrivée à Chambly par la piste cyclable « La route des champs » . IL fait chaud, très chaud et le vent nous caresse toujours le visage. Eva, la mère de Léopold s’inquiétant nous suggère de nous y rejoindre et d’apporter à Léo un cuissard de vélo tout neuf. Voilà qui nous aidera à faire un peu moins de pause « mal aux fesses ». De plus elle prendra dans l’auto une partie des bagages pour nous alléger. Remonté et bien décidé à nous rendre nous reprenons la route en faisant cette fois des pauses « Mister Freez ». Avant le pont de la Concorde nous devons attendre que les bateaux passent à l’écluse du pont Victoria sous un soleil de plomb. Rendu là, c’est Léo qui nous guide, il connait le chemin pour entrer chez lui. Bien fier de lui ! C’est pas rien, 207 Km en quatre jours. Une bonne limonade maison et des baggels au saumon nous ravigote car nous étions un peu cuit.

Le trajet

Trois semaines plus tard nous récidivons avec Alice, 8 ans aussi. Josée sera encore seul sur sa monture et Alice sera ma co-pilote sur le tandem.

Nous partons encore de Drummondville pour nous rendre chez elle à St-Pie. La première journée nous empruntons la piste cyclable la Campagnarde mais cette fois nous camperons à Roxton Falls au camping de l’île. Un « mont blanc » juste avant d’arriver au camping revigore notre petite Alice.

Elle avait vraiment hâte d’essayer la super trampoline et la baignade au camping. C’est fou comme elle se fait des amis rapidement. Quelques minutes de jeu dans la piscine et hop deux ou trois nouvelles amies ! 

Le lendemain une petite pluie nous accompagne vers le parc Nationale de la Yamaska où nous prendrons encore un emplacement Bienvenue cyclistes. En passant, les sites pour cyclistes sont super, près des blocs sanitaire et juste à coté de la piste cyclable et le coût de 11$ par personne est vraiment bien. Encore ici Alice se fait un groupe d’amies et elles rechercherons des lutins une bonne partie de la soirée. Quel énergie ont les enfants ! 35 Km de vélo en avant midi, baignade de quelques heures au lac, jouer au ballon et chercher des lutins en soirée, ouff. Soyez sans crainte elle a bien dormi. 

Au troisième jour il ne nous reste qu’a nous rendre à St-Pie. Presque tout le parcours se fera sur piste cyclable et sur le plat. Un petit 37 Km en matinée et Alice avait bien hâte d’arriver … pour se baigner ! Après tout 114 Km en trois jour c’est pas trop fatiguant. 

Une semaine plus tard les vieux remettent ça avec la plus jeune. Emma 6 ans et pas toute ses dents. Cette fois le tandem est trop grand pour ses petites jambes alors nous utiliserons le « follow me » attaché à mon vélo. Le parcours aussi va changer. Nous partons de chez elle à St-Pie pour nous rendre au mont Orford. C’est moins long mais il y a pas mal plus de côtes la deuxième journée.

Nous campons le premier soir au même emplacement qu’avec sa soeur il y a une semaine. Le beau temps est avec nous et Emma s’amuse beaucoup à la plage. Elle y fait même un mini stage avec la sauveteur. Tout près de notre site nous pouvons aussi nous rendre au bord de l’eau ramasser des roches ou les lancer dans l’eau.

Le jour deux fut plus exigeant avec pas mal de dénivelé et de chemin de terre. Elle roulera seul les premiers 10 km pour sortir du parc puis elle sera de retour en tandem avec le Follow me. Si Emma m’aide dans les montées elle préfère quand même les belle descente à 50 km/h où elle cri de bonheur, wooooou ! Nous camperons au lac d’argent d’Eastman au camping Leroux qui est aussi Bienvenue cyclistes. Donc pas besoin de réservation. Le lac est vraiment rafraichissant en cette journée chaude de juillet. Comme Emma parle à tout le monde, les rencontres sont faciles. D’ailleurs notre voisin de camping qui devait se rendre au village nous rapportera un super pop cycle pour Emma et quelques bières pour finir la soirée et parler longuement de voyages tandis qu’Emma dormait pas mal tôt.

Au jour trois nous n’avons que 11 Km a rouler pour atteindre la plage du camping d’Orford où sa marraine nous attend avec Léopold. Une journée pour jouer au bord de l’eau et dans l’eau avec son cousin. Le bonheur. Nous campons tous ensemble et le lendemain les parents d’Emma arrivent aussi avec Alice. Comme ce sera la fête d’Alice sous peu nous avons même un bon gâteau de fête pour finir, gracieuseté d’Eva.

Chaque enfants aura dessiné dans leur journal de bord, grand maman y ajoutera u peu de texte et grand papa y inclura quelques photos choisit par eux. Un bon souvenir pour tous. A refaire.