Chiangmai – triangle d’or – Sukhothai

Une autre boucle au Nord de la Thaïlande pour revoir le Mékong , apprendre sur le triangle d’or et découvrir les temples de Sukhothai. Le soleil, la sécheresse et les feuilles qui tombent nous accompagnes tout au long du voyage. Il y a bien un peu de verdure dans certaines vallées mais en général le paysage est en dormance. Trop chaud, trop sec surtout! C’est l’hiver ici. Nous évitons de rouler après 13:00heures sous peine de cuire.


Chiangrai et sa clock tower et le meilleur café Thaï à date. Un repas en soirée sur un coin de rue improvisé en resto pour vivre le spectacle de la clock tower qui sonne, joue l’hymne nationale et qui fait aussi un jeu de lumière insoupçonnée!


Triangle d’or et troisième rendez-vous avec le Mékong.


Ça fait drôle de revoir se fleuve depuis notre dernière rencontre en 2009, justement de l’autre côté, du côté Laos. La première fois nous étions au Vietnam au delta du Mékong où il arrive à la mer. Cette fois nous sommes au triangle d’or. Un point stratégique où trois pays se côtoient. Le Laos, la Birmanie et la Thaïlande. C’est aussi historiquement un endroit de culture et de marchandage de l’opium. Culture et possession aujourd’hui interdites sous peine de mort. Pourtant légale pendant une centaine d’années avant 1954! Une forte taxe y était même prélevé et fût à son meilleur durant la deuxième guerre mondiale. Sans compter l’addiction des peuples comme les Chinois, le Siam, les Anglais ainsi que les Français présents en Indochine.

Du triangle d’or nous longeons le Mékong et le Laos pour filler au Sud et rejoindre le beau lac à Phayao sans touristes.


Sur la route vers Phrae nous faisons de belles rencontres lors d’une journée de 100 Km. Un petit café le long de la route se transforme en rencontre avec un amoureux des plantes et de Westfalia!  


Plus loin c’est notre estomac qui nous guide aux bons chaudrons et à une autre belle rencontre pleine de mimiques.


Arrivé à l’auberge Chatawan homestay, nous sommes accueillis avec joie et générosité par la gentille proprio et ses chiens.


 Un petit repas gratuit pour les cyclistes et une douche fraîche nous aide à aimer cette petite ville aux maisons traditionnelles et aux temples différents. 


Et que dire du fameux mango-sticky-rice auquel nous devenons accro. À notre départ de l’auberge un petit goûté de sticky-rise et d’œufs cuits pour la route nous est remis. 


En passant par le petit pont vers Shukothai.

 

Sukhothai marque la fin de cette boucle avec les temples d’influences Khmer et le début de la culture Thaï.


À suivre … Chiangmai.

Thaïlande: de Maé Sot à Chiangmai

648 Km de montagnes , les fameux virages et les montés diaboliques. Une route panoramique prisée des motocyclistes. Et pour cause, il y aurait 1864 virages entre Maé Hong Son et Chiangmai. Auquel il faut ajouter les virages et montés depuis Maé Sot. Ça fait bien plus de 2000!


1864 courbes.


C’est bien beau les virages, mais il y bien une cause? Si? Comme dans « sibole » que ça monte! Josée dira qu’elle a bien suer sa vie, comme jamais… et c’est pas peu dire. Nous atteignons notre point de rupture plusieurs fois par jour. Des pentes comme des murs, d’une cruauté inimaginable. Puis des descentes crève cœurs où nous devons freiner pour ne pas nous retrouver dans le décor. Pas moyen d’aller vite! On a même dû mettre un pied au sol pour freiner l’équipage qui s’emballait!

Sur 12 jours nous en avons roulé 10. Sur 10 il y en a 5 avec plus de 1000 mètres de dénivelé positif et la plus grosse journée fut de 1773 mètres de montée sur 68 Km. Au total 10870 mètres d’ascension. Ça fait ben de la sueur 💦 de vie à plus de 35′ sous le soleil.

Après plusieurs Km de montée à 4 ou 5 Km/h. Ouff

Et quand ça descend, ça descend.


C’est une « ride »pour amateurs ( ou pros) de vélo. Il vaudrait mieux toutefois roulé en Novembre/Décembre pour éviter la saison des brûlis qui enfume les montagnes.



Une seule journée de camping sauvage, le reste en guesthouse ou resort et une nuit chez un membre Warmshowers.

Cool banana homestay et pieds blancs. Le meilleur déjeuner de la ride.


Camping en montagne… et riz blanc au miel pour soupé.


Vue du « resort »


Rencontre cyclistes sur la route. Le maillot à pois fut notre hôte Warmshowers.


Paysages sur la route.



Mae Hong Son le soir.


Une pause à Chiangmai avant de repartir pour une autre boucle vers le triangle d’or et la frontière du Laos.

🇲🇲 Myanmar, statistiques 🚵🏼

Voici pour les amateurs de statistiques nos chiffres pour un mois au Myanmar.

Séjour total : 29 jours

Jours roulé : 18 jours . Au départ nous avions besoin de 4 jours de repos !

Distance total : 1500 km

Moyenne par jour : 83,33 Km/jr mais ce n’est pas représentatif car il y a des journées très longues et d’autre très courtes.

Journée la plus longue : 147 Km de Mandalay à Monywa 

Temps en selle : 86h 36 min.

Dénivelé positif total : 8789 mètres, presque la hauteur de l’Everest.

Soleil ☀️ tout les jours. PM toujours entre 30 et 40′

Crevaison : zéro 

Bris : zéro 

Dépenses par jour : 54 $ canadien tout inclus.

Camping : zéro

Nuit en bus : 1

Nuits en guesthouse ou hôtel: 28

Diarrhée du voyageur : 1 , Robert

Birmanie 4ième partie Mingalaba, Tizoubé, Tha da. Bonjour, merci au revoir.

Faire une ride de bus de nuit entre le lac Inle et Yangon Tchèck et ça confirme que nous n’aimons pas les bus même si elles ne coûtent pas cher. 20$ can chaque plus 20$ pour le tandem. À Yangon, 20 Km entre la gare de bus et l’hôtel qui s’avère être au 8 ième étage! Petite pause à Yangon pour visiter à pied et préparer la suite. Nous décidons de partir par une petite route qui ressemble vraiment à une piste cyclable, mais qui se transforma en piste tout court.

42 Km de béton.


Une trentaine de Km de farine rouge pour bien nous salir.


Une chance que nous avons Maps Me pour savoir où nous sommes et quelle direction prendre. 

Bago puis direction le rocher d’or.


La monté en mini bus ( mini camion avec chaise de bois contenant au moins 50 personnes) vaut le 2$ . 11 Km de montée super abrupte sans bon sens. Je ne pense pas qu’il soit possible de monter à vélo.


 De toute façon c’est interdit. Nous passons par Thaton qui nous étonne avec sa vollée de marche (900) et donc une belle vue. Son temple au centre ville sans aucun touriste!

Début des marchés en fin de journée.


Suite d’erreurs à Mawlawyine. Guesthouse trop loin des resto et café. Pas d’Internet. Pas d’eau chaude. Pas de petit déjeuner. Pas de sourir. Mais pas mal de fourmis! Par contre la route est très belle, nous passons de villages Mon en villages Mon.


Maison Mon et puit.


Et le train dernier cri.


Passons et partons par … une petite route pour faire changement! En réparation sur 25km sur un total de 82 pour joindre Kawkareik et faire la merveilleuse rencontre de Sue Sue avec qui nous passons la fin de journée. 


Il ne nous reste que la frontière à franchir. Notre visa est expiré d’une journée. Pas de problèmes, nous n’avons qu’à payer l’amande de 3$ us par jour par personne. L’entrée en Thaïlande se fait en deux minutes avec notre super visa de 60 jours.

Thaïlande, Mae Sot, quel contraste, c’est un monde! On se paye de la grosse bouffe Thaï, même une pizza/bière/frites. Nous relaxons une journée pour blogue (internet rapide) , lavage de linge à la machine! Café, capuccino et préparation de la route vers le Nord et Chiangmai. Nous rencontrons plusieurs cyclistes et nous échangeons nos informations.

🇲🇲 Burma, Myanmar update 

Some info about Myanmar as in February 2017. 

Things are changing very slowly but rules may change at anytime.So please verify before. But here is what we lived and learned.

For visa concerns, if you’re country is on the list for a e-visa, it’s very simple, go to  e-visa  We got it by mail within 24 hours. It’s a letter that you print and show when entering at the border. You have to mentioned your point of entry but not the exit point. You may enter by plane or land and leave at another point. Always look at the open border, India border seems to be a problem as we where told. We came in by air to Mandalay and exit to Mae Sot in Thaïlande. The duration is 28 days, but yes you can overstay. 3 $us in US dollars per day per person and they don’t get mad as long as you pay they smiles. At this time Myanmar really look to have many tourists and green dollars. We overstayed one day as you can see in my passeport 


Some area are still closed to us, like Mogok when we were close to it. We where not allowed to cycle the area or even to stay at guesthouse. It was only possible to take a mini bus to visit during the day and back at night.

Camping. A simple no. Some did, but most were caught and lead to a hôtel brutally. The police really don’t like strangers in the wild. Go to guesthouse for foreigners even if sometimes they are far away. It’s a good idea to book with sites likes Agoda or booking.com but not a necessity. In small towns sometimes you have only one or two places. Only once we were told that the guesthouse was full and the other where not allowed to accept foreigners. We ad to do 60 more km! 

Internet you will get in almost every guesthouse… but very slow.

We ad no Check points but many tolls. You don’t have to pay or to stop. Just follow the motorcycle path. Only bus and cars pay for the roads.

The use of a gps or cell phones with Maps Me is very useful as the indications are unreadable. And, if you want to go off the main road as we did sometimes it is fantastic. We used Maps Me and it was great. Sometimes you end up on sandy tracks but no trafic and close contact with the small community . Many roads are under construction or enlargement, it is slow, most is done by hands. 



The weather in January and February was very hot for us. Close to 40′ after 11:00 am. No rain and all sun for a month . The afternoon is very hot. Apart of the mountains of course. In Pyin Oo Lwin at 1000m. It was cold at night, so it was in Kalaw. Talking about Kalaw, that day from Thazi is a 94 km ride with 1470m. of altitude gain. One of the most beautiful days on the road. The last 30 km is uphill.

Roads and cars and drivers. The most dangerous road we ad was the one from Hsipaw to Mandalay. So many trucks from and to China. The others where better and we also took some side roads. The main road from Bago to Mae Sot border is good and a large part of it if wider or on the way to be larger. They drive on the right side of the roads but the driver is also at the right side of the car! So. A lot of horn to say that they are passing. In general a lot of horn is going on. Don’t be surprised to see motorbikes on the wrong side of the road, be aware, and a bell can be useful .

Smoke and pollution. At this time of the year a lot of small fire is going on and a perpetual smoke is in the valley with the motorbike and diesel trucks helping. Plastic bags and water bottles are also a big problem.

If you pass by the town of Kawkareik you may contact Sue Sue (smile Angel on Facebook and on Warm Shower ) she can not host you but she is so interesting and she will show you many things. She will tell you also about her teaching plan about plastics. 

Smiles and kindness you will find in this country. They are so happy to see us. They are so kink and helpful even if sometimes it is difficult to communicate. We felt absolutely no fear even walking after the sunset in town. No asking or begging, or so little. They will waved at you, help you with your luggage or guide you to the hotel without asking for a tip. At many gas stations they would give us cold water bottles and sometimes peoples would pay our tea at a rest stop. They surtainly don’t understand why we are cycling so long distances. It is out of there understanding, even 20 km to the next town! They all go to school by bike do. But as soon as they can afford a Chinese 500$ motorbike they are on it.


Buddhas and stupas. Many, too many? Up to you and your interest. Bagan is a must. One we didn’t expected but we liked was in Thaton at the round about and the one on top of 900 stairs! No tourist. The Golden Rock is worth the bus ride from Kinpun where you may sleep. That 11 km is so abrupt, I am not sure if a cyclist can do it. Not allowed any way.

You will also like Inle Lake and the fisherman.

Birmanie, troisième partie.

Nous quittons Bagan, ses temples et les nombreux touristes pour le mont Popa, haut lieu vénéré des Bouddistes Birman. Perché à 696 mètres plus 777 marches ( à monter pieds nus ) le Mt nous laisse sans émotions😐. L’hôtel aussi. Heureusement la journée de vélo fut belle avec 57 Km et un dénivelé de 813 mètres.
Le lendemain direction Thazi sur 133 Km et bien que nous perdons en altitude, nous avons encore 791 mètres de dénivelé positif. Ben du monte descend. Nous trouvons hébergement au Wonderful guesthouse après une belle et très chaude journée. Les gens sont gentils et aimables. Ça tombe bien Robert fait une intoxication alimentaire avec forte fièvre toute la nuit. Le lendemain, repos forcé, antibiotiques et pédialite trouvé chez la pharmacie du coin.

Nos hôtes.


imgp4846
Heureusement,  nous repoussons nos réservations pour les prochains jours. Les deux hôtels suivantes acceptent de changer nos dates sans frais. Quand on vous dit qu’ils sont gentils! Le lendemain, top shape, nous partons pour Kalaw, qu’il faut prononcer de la gorge ou comme après plusieurs bières, en montagne, pour vrai. 1470 mètres de dénivelé positif, prèsque tous dans les derniers 35 Km. Sur une journée de 94 Km. La journée est superbe, encore LA PLUS BELLE RIDE DE VÉLO! Monter sur 35 Km non-stop avec des % raisonnables c’est super!

 

imgp4825

Au Railroad station hôtel nous commandons une grosse bière et nous soupons au premier resto du coin avec de bonnes soupes chaudes et … des frites!  Si la journée nous à comblée, le sommeil ne se fait pas attendre. Au petit matin, le déjeuner se prend au balcon sous un maigre 12′ brrr.

Direction Lac Inle par sentier. Maps Me nous suggère une « route » alternative pour nous rendre à Nyaung Shwe au bord du lac. Bonne idée et le début est asphaltée, en peau de chagrin dira Josée. Puis nous subissons 30 Km de piste poussièreuse et ou en reconstruction. Ça brasse mais c’est beau! C’est un peu le même trajet que les randonneurs font.


Journée de bateau sur le lac Inle avec les jardins flottants, monastères, stupas, pêcheurs et le marché qui change de village à chaque jour. Les communautés vont y vendre leurs produits. Ici une Pao.


Les pêcheurs qui défient la gravité! Beau et impressionnant.