Nouveau départ ou rendez-vous avec 5000 migrants au Mexique !

Depuis une année nous planifions notre prochain départ. Rouler au chaud quatre mois étant une priorité (pour nos os et notre moral), parcourir une nouvelle région aussi. Ça commence a limiter les choix surtout pour garder un budget raisonnable. De la Nouvelle Zélande, l’Australie, l’Afrique et le Mexique le choix fut difficile et nous gardons les autres destinations pour les années à venir.

Les billets achetés il y a quatre mois pour San Diego Californie furent choisit pour le prix,  la proximité du Mexique et surtout de Baja que nous rêvons de rouler depuis longtemps. C’était sans savoir qu’une caravane de 5000 migrants se masserait le long de la frontière, particulièrement à Tijuana où se trouve la frontière la plus proche! Tecate plus à l’est, plus petite ville frontière que Tijuana, sera donc notre premier objectif afin de contourner … les troubles possibles. À cause des migrants ou de Trump ?

Deux options possibles : Je t’aime … ou en garde grrr.

Toujours commencer par I Love You !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Tout un contraste quand même de comparer des Nord Américain aux migrants. Comme dirait l’autre « on est né du bon bord de la clôture », ou du mur. Que dire de la répartition de la richesse entre les humains ? Notre première conférence suite à un voyage d’une année en 2008-09 portait justement le titre « d’un monde à l’autre ». Comparer notre vie de privilégiés à « l’autre ». Réaliser que vivre avec moins, beaucoup moins est possible, voir souhaitable. La vie de nomades à vélos demeure bien simple et tout notre nécessaire tien dans moins de 95Kg, incluant le véhicule !

Parlant de prix. Un billet d’autobus de Drummondville à Montréal, 100 Km = 55$            Un vol de Montréal à San Diego, plus de 8000 Km 300$ plus 55$ pour le tandem et l’eau est gratuite à bord ! Pas de lunch, avoir su! Tout évolue aux aéroport. Enregistrement des bagages nous même, boarding pass aussi. Par contre il faut encore ouvrir manuellement la boite du vélo … et retirer et laver et ventiler la bouteille de gaz. (elle sentait) ! À Vancouver, rendu aux agents Américains, Josée peut passer mais pas Robert. Sir ? Your luggage have not arrived you must wait. Trente longues minutes plus tard nous passons et voyons l’agent qui nous demande ce qu’il y a dans les boites. C’est fou lui et nous pouvions voir tout nos bagages sur son écran ! Au moins on sait que tout a suivit. Manque juste des avions moins polluantes.

5 commentaires sur “Nouveau départ ou rendez-vous avec 5000 migrants au Mexique !

  1. Bonjour les nomades! Nous pensions justement à vous ce matin en voyant des photos des migrants (femmes et enfants!) fuyant les lancers de gaz lacrymogènes américains à Tijuana! Ça brasse, qu’ils disent!
    Bonne route les amis!
    Denise et Charles xxx

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s