L’après montagnes

Vicuna, premier arrêt suite à la passe, nous révelle une vallée de fruits. Entre autre le raisin de table que vous avez présentement au Québec. Le pisco sour, le vin et bien d’autres melons.

image

Nous avons besoin d’un peu de bitûme pour rouler en douceur. J’allais dire avec moins de côtes, mais? ! Après La Serena nous décidons de longer la mer et les plages. Nous n’avions pas prévu autant de dénivellé. Une semaine donc « avec pas de plat » et avec du vent.

image

Une journée entre autre de 96 km vent de face ayant comme paysage des champs d’éoliennes. Cha chèche les dents.

On a eu de belles rides de bicik et d’autre plus stressantes. De belles plages, des belles falaises, des camping moches ou décevants, d’autres très bien et encore du camping sauvage sur une tite montagne avec ben du vent.

imageimage

 

image

Des petits villages et aussi de très grosses maisons de millionaires entre Papudo et Zapallar.

image

Vina del mar et son beau bord de mer et ses sportifs à la Californienne (pas de photo). Mais c’est à Valparaiso que nous décidons de prendre auberge pour cinq jours de farniente, de marches, de cafés et de visites. Au diable le budget. A +

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s