Angleterre, avril 2008

Dimanche 6 avril 2008

Nous voilà à Londres depuis maintenant 4 jours et la rumeur se confirme, la météo est imprévisible. Mike , notre hôte Warm Shower depuis tout ce temps nous le répète souvent. Ce matin, nous devions partir tôt en direction de Stonhenge, mais il neigeait … alors nous avons fait la grâce matinée.
Un petit retour en arrière, notre vol fût bien et tout était là à l’arrivé sans bris. Pas une seule égratignure sur le tandem qui était seulement dans un sac transparent fournit par Air Transat.

Au départ pour un long voyage.

Au départ pour un long voyage.

Après le montage de la bête, il y eut la rentrée à Londres. On nous avait dit: vous n’avez pas pris le bon aéroport, Gatewick est trop difficile pour se rendre à Londres en vélo. Effectivement, ce fut une journée très difficile avec leur conduite inverse et les routes étroites. Au Québec, il y a encore beaucoup de neige, nous n’avons donc pas eu la chance de rouler avec le tandem. Résultat, nous sommes incapables de prendre le départ et de rouler. Nous pratiquons donc nos « départs » dans le stationnement de l’aéroport. Si quelqu’un nous observait ou nous filmait, il devait rire aux éclats ! Ça promet ! Les charges sont mal réparties et nous nous rendrons compte une fois chez Mike que les pneus manquaient d’air. Inutile de dire que ce fut une journée très difficile. Je tiens les guidons avec tellement de stress que la guignoline est imprégnée sur mes mains. Toutes sortes d’idées me traversent l’esprit. Je me maudis d’avoir acheté un tandem. Lors d’une pénible montée avec la circulation lourde à notre droite et un immense mur gris à notre gauche ne donnant aucune marge de manœuvre, je pense même à tout arrêter et jeter le tandem dans la rue. Josée, le tandem est-il assuré? Nous irons nous acheter des vélos «normaux » dès notre arrivée à Londres. Ça n’a pas de bon sens!
Mais nous avons persévéré.
Heureusement, Mike nous a aidé avec le chemin et nous avons eu droit à un bon repas à notre arrivée tardive.

Nos premiers hôtes Warm Shower

Nos premiers hôtes Warm Shower

Les gens que nous rencontrons n’en reviennent pas de notre exploit, « vous êtes venu de Gatewick! Personne ne vient de Gatewick à vélo »! Depuis, la fatigue des derniers préparatifs, du transport et de LA première journée de vélo nous suit. À Londres les musées sont pour la plupart gratuit, cela nous a permis de voir des peintures de Van Gogh, Monet, Césanne, Rembrandt, Pissarro, Manet et plus encore. Ainsi notre départ de Londres sera demain matin lundi malgré la  température capricieuse.

cour arrière chez Mike à Londres, avril 2008

cour arrière chez Mike à Londres, avril 2008

mercredi 9 avril 2008
Nos deux premières journées ont ressemblé à rouler le long d’une autoroute sans accotement et avec beaucoup plus de voitures que sur nos routes. Autre petit détail, les voies ici sont moins larges que les nôtres, alors pour dépasser notre caravane ils doivent soit attendent, frôler ou faire un bon dépassement… devinez!
Notre équipage lui va de mieux en mieux, les descentes sont maintenant contrôlées par Josée avec SON frein à tambour. Y parait que 45 km/h c’était trop vite pour le co-pilot ! La première journée est bien derrière nous. Les bagages ( trop nombreux ) sont maintenant mieux distribués et la conduite s’en trouve amélioré. Il faut une bonne complicité pour les fameux “roundabout” et une attention soutenue, car ils roulent toujours à l’inverse de notre instinct… traverser la rue peut être très périlleux, disons qu’une fois il fut moins un pied !

Angleterre

Rencontre de Jim, Angleterre 2008

dimanche 13 avril 2008
C’est en cherchant la piste cyclable pour nous rendre de Bath à Bristol que Jim nous trouva. Where are you going? You should take de bike path! et nous de répondre yes, but where? Follow me. Et Jim nous entraîna avec lui pour sa sortie journalière. Du haut de ses 70 ans, nous avons eu toute une conversation sur ses voyages, son travail, maison, photos. Le gars vit avec 5000 pounds/an, un miracle, et il pourrait nous acheter, mais a quoi bon dépenser. Il a déjà ce vélo, gagné grâce à une photo il y a 25 ans, il a même une auto et une caméra Pentax avec toutes les lentilles de pro, alors. Pourquoi dépenser pour des souliers neufs ou un chandail puisque ceux-ci font l’affaire? En tout cas, Jim est tout un phénomène qui ensoleilla notre matinée. L’après-midi fut une autre histoire. La traversée de Bristol! La trail de bouette sur plus de 10 km et notre première chute. Trouver le camping sous la pluie à 18 h, pour réaliser qu’il est fermé! Merde on couche ici quand même, scwatteur, nous dormons très bien et gratuitement !

samedi 19 avril 2008
Liverpool, Liverpool, après avoir hésité, nous y voilà, Let it be! Pas besoin du musée pour réaliser que nous y sommes. Leur musique est présente partout ainsi que leurs effigies. Ville en construction, les préparatifs pour Liverpool 2008 battent leur plein. Encore une fois, nous sommes chaleureusement accueillis chez Will et sa famille. Une chambre juste pour nous au troisième étage d’une maison de 18 pieds de large, un petit feu dans la cheminée, le bonheur! Promenade au parc avec les chiens, repas au resto du quartier et en fin de soirée une tournée des Pubs que fréquentent Will et sa copine, délicieux. Nous lui avons même fait manquer son match de foot!

Angleterre

Tournée des Pubs avec Will

dimanche 20 avril 2008
Eh oui, l’Angleterre est déjà derrière nous, nous voguons sur un traversier, négocié par Will, de Liverpool à Dublin où nous retrouverons Eva et Christo dans quelques jours. Au compteur quelques 725 km, plusieurs buttes et surtout une meilleure maîtrise de la bête. Faire du sur place aux lumières, un grand moment de communion. L’accueil fût agréable autant chez Mike que John, Martin ou Will. Merci de votre chaleureuse réception. Grâce à vous nous sommes entrées un peu au cœur de l’Angleterre, des gens. Cheers! La météo fut difficile avec des pluies quotidiennes et de froides nuits humides en camping. Et dire que le mois d’Avril fût le plus beau mois l’an dernier! Les étroites routes de campagne entourées de valons et de moutons nous aurons charmées et les montées nous aurons éprouvées. Les intervalles, ça nous connaît.
Les villes toujours plus compliquées à vélo nous ont révélées leurs charmes et musées gratuits. Que de peinture, de culture, d’architecture et d’histoire. Deux semaines plus tard et l’éclatement florifère des rhododendrons auraient comblé Josée, mais!

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Alors Irlande nous voici !

Advertisements